Agar agar

18526853_s

On raconte qu’au Japon, quand le printemps arrive avec l’été en perpective, les Japonaises qui ont un peu trop profité des bienfaits de la cuisine (délicieuse et à découvrir1), se précipitent dans les épiceries et supermarchés sur une drôle de poudre faite à partir d’algues nommée Agar-agar.

Sous ce nom bizarre, on se demande bien ce qui se cache.

C’est tout simplement un gélifiant.

Nous, depuis la crise de la vache folle, on aurait plutôt développé une certaine méfiance envers ce type de produit surtout qu’on a entendu parler en plus d’une mixture immonde faite à partir de couennes de porcs importées de l’Europe entière et ajoutée en catimini à certains aliments industriels (d’où l’intérêt de lire les étiquettes et d’aller voir sur You tube).

Rien de tout cela, rassurez-vous. Il s’agit au contraire d’un produit entièrement végétal vendu dans les magasins bios, dans les rayons spécialisés des grandes surfaces ou sur Internet. On peut donc le consommer en toute confiance.

Mais l’Agar-agar ne présente pas que cet avantage. Il est aussi délicieux et peut être accommodé de nombreuses manières différentes (on trouvera dans les librairies un grand choix d’ouvrages2 ainsi qu’une multitude de recettes gratuites sur Internet). Sucré ou salé, avec des légumes, des viandes ou des fruits, il devient la base d’un repas original et savoureux. Un simple bouillon cube bio ou un lait d’amande, de la Stévia et quelques gouttes d’huile essentielle lui suffisent.

Ce n’est pas tout. L’Agar-agar ne contient pratiquement pas de calories. C’est dire qu’il remplit l’estomac et coupe l’appétit sans apporter de kilos et cela les Japonaises l’ont bien compris depuis longtemps.

On la trouve en magasin bio, en rayon spécialisé de supermarché et sur Internet. Comme c’est un produit bon marché, dans ce dernier cas, attention aux frais d’envoi : ne pas hésiter à en commander un (ou des) paquet de 50 g car on en trouve vite l’usage.

Sur le plan de l’utilisation, c’est super simple. Il suffit de faire bouillir la poudre d’Agar-agar pendant une minute après l’avoir mélangée (à froid) avec un liquide. La proportion est de 2g (ou une cuillère à café rase, pas bombée) d’Agar-agar pour 50cl de liquide. Ce qui en fait, en plus, un produit économique.

Bon, pas cher, aux possibilités infinies, facile à utiliser… Que demande le peuple ?

Vous voulez maigrir ?

Alors usez et abusez de l’Agar-agar sans aucune crainte car, last but not least, il est bon pour la santé.

 

 

Jean-Michel Desmarais

Nutri-analyste

 

1 CLEA, Cuisiner les ingrédients Japonais, Sète, La Plage, 2008.

2 ROUSSILLON (Thierry), Agar-agar à volonté, Bruxelles, Ixelles Publishing, 2010 ;

CLEA, Agar-agar secret minceur des Japonaises, Sète, La Plage, 2007.

Crédit photo :

Laisser un commentaire