Une fausse bonne idée

23705966_s

On croit généralement (et c’est bien légitime au vu de ce qu’on nous raconte) que pour maigrir, il est bon de consommer des boissons  . C’est malheureusement une fausse bonne idée car, en fait, cela produirait un effet contraire. C’est du moins le résultat d’une étude parue dans l’American Journal of Public Health.

En effet, il a été constaté que si les personnes obèses buvaient davantage de boissons allégées que les personnes normales qui buvaient, elles, des boissons sucrées et absorbaient ainsi davantage de calories. Pourtant les personnes obèses consommaient finalement davantage de calories solides que les non-obèses. Ainsi, au lieu de maigrir, elles continuaient à grossir, c’est-à-dire que les boissons light produisaient l’effet inverse !

Cela interrogea bien sûr les chercheurs.

Ils s’aperçurent alors que les boissons allégées contenaient une foule d’édulcorants chimiques (évidemment, pas de la Stévia, hélas) pour donner un goût sucré aux boissons. Or, ces édulcorants à haute dose, activaient les centres de la récompense dans le cerveau. Mais, cela modifiait du même coup le contrôle de l’appétit et les symptômes de la satiété ne parvenaient plus à temps à la conscience, ce qui conduisait à une augmentation des apports alimentaires.

Ce phénomène a déjà été remarqué depuis un certain temps : pour manger moins, encore faut-il en avoir moins envie. Si on consomme des produits qui excitent l’appétit (comme le goût sucré dont le rôle a bien été repéré depuis longtemps. On a même remarqué que le sucre pouvait être comparé à une drogue forte), on a beaucoup plus de mal à réduire sa consommation, donc à perdre du poids.

Faites l’expérience vous-même : la perspective de ce petit dessert sucré à la fin du repas ou la vue de ce beau gâteau, comme par hasard vous redonnent de l’appétit. Or, on le sait bien maintenant, ce n’est pas la graisse qui fait grossir mais c’est le sucre 1. Cette note sucrée à la fin du repas vous était donc superflue : vous aviez suffisamment mangé avant, vous auriez dû vous arrêter là !

On en vient à la conclusion que pour perdre du poids, il convient non seulement de supprimer sucre et amidon (et tout ce qui peut se transformer en glucose) qui relance le mécanisme de production d’insuline (et au deuxième chef celui de l’hypoglycémie pathologique) mais qu’il était bon de se désintoxiquer du goût sucré. Même la Sétvia, qui pourtant est végétale et ne contient aucune calorie, ne serait pas recommandé, sauf dans un premier temps en tant que produit de substitution. Ne soyons quand même pas trop exigeant et si l’abandon du goût sucré est trop difficile, prenons de la Stévia, c’est toujours mieux que 90 kg de sucre par an (oui, certaines personnes arrivent à consommer 90 kg de sucre par an ! Étonnez-vous ensuite qu’il y ait de plus en plus d’obèses de par le monde ! ).

Pour mémoire, je rappelle quand même que le sucre n’existait pas au Paléolithique.

Quant à la boisson, la meilleure est de l’eau pure. Choisissez la le moins minéralisée possible (Mont Roucous, Rosée de la Reine…). J’en ai déjà indiqué les raisons dans un livre précédent 2.

Tchin, tchin !

 1 TAUBES (Gary), FAT : pourquoi on grossit, Vergèze, Éditions Thierry Souccar, 2012.

2 DESMARAIS (Jean-Michel), Maigrir sans faire de régime, Romart, Monaco, 2011.

Crédit photo : Image credit: <a href=’http://fr.123rf.com/photo_23705966_aluminum-cans-of-coca-cola-light-produced-by-the-coca-cola-company-isolated-on-white-background-with.html’>usersam2007 / 123RF Banque d’images</a>

Laisser un commentaire