Qui suis-je ?

CIMG0007

 

POINT DE DÉPART

Au commencement de ma recherche sur l’alimentation, j’étais…  psychanalyste. J’ai d’ailleurs exercé cette profession en cabinet durant une quinzaine d’années ce qui m’a permis d’acquérir une bonne connaissance de l’inconscient.

Malheureusement j’ai subi de graves ennuis de santé d’une manière totalement imprévue. Ils furent la conséquence d’une hérédité chargée ainsi que je l’ai découvert par la suite (trop tard évidemment !).

Cela a eu cependant un effet positif puisque cela m’a poussé à rechercher la cause de mes problèmes et je fus ainsi amené à me plonger (entre autres) dans la nutrition (que je connaissais en fait depuis longtemps puisque ma mère, disciple des hygiénistes et du Dr Paul Carton, m’a élevé en me donnant à manger les légumes de son jardin et les œufs de ses poules).

J’ai donc commencé par lire un ouvrage, puis dix, puis cent puis… beaucoup d’autres, par regarder de multiples vidéos, par lire de nombreux articles, par essayer trente six régimes et par m’emparer de tout ce qui me tombait sous la main. Mais je cherchais une solution que je ne trouvais jamais : tout était embrouillé, confus, incohérent et… payant. Cher de préférence.

Après de mutiles échecs, j’ai quand même réussi, en glanant des informations à droite et à gauche , à mettre à jour des mécanismes fondamentaux et…  à perdre 30 kilo.

 

LES MÉCANISMES FONDAMENTAUX

Je crois maintenant avoir bien compris ce qu’il faut faire pour s’alimenter correctement. Celles et ceux qui m’ont consulté ont d’ailleurs obtenu des résultats étonnants. La preuve est donc faite : ça marche et, en plus, c’est simple à condition de prendre le problème autrement.

En fait, la différence entre mon approche avec les méthodes commerciales qui surgissent comme des champignons à chaque printemps, c’est que dans la nutri-analyse®, j’établis le lien entre l’alimentation de l’individu et son inconscient, c’est-à-dire qu’il me semble que c’est une absurdité (voire de la folie pure ou de la simple ignorance) que de vouloir séparer le biologique et le psychique, comme de concevoir un seul et même mode alimentaire qui convienne à tous le monde sans distinction. Nous différons tous en effet par le sexe, l’âge, la constitution, l’activité, le métabolisme, l’hérédité…

 

MAINTENANT, C’EST Á VOUS DE JOUER

Outré par les honteuses manipulations commerciales qui ont simplement pour but de vous soutirer de l’argent, j’ai décidé de faire profiter toutes celles et tous ceux qui souffrent d’éternels problèmes liés à une alimentation délétère de profiter de mes découvertes. Il est temps de cesser de se faire plumer, sans résultat en  plus !

Dans ce but, j’ai créé ce blog, une Newsletter hebdomadaire et j’ai écrit plusieurs livres.

Du coup aujourd’hui, la question n’est plus :   » comment faut-il s’alimenter pour être mince et en bonne santé le plus longtemps possible ?   » mais :   » qui veut enfin s’alimenter correctement ?  » . En réalité, vouloir maigrir est donc pour moi un faux problème qui n’existe que parce qu’on prend le problème à l’envers. En effet, ce n’est pas parce qu’on est maigre qu’on est en bonne santé mais parce qu’on est en bonne santé qu’on devient automatiquement mince. Or, pour être en bonne santé, il faut s’alimenter d’une autre façon que les industriels tentent de vous le faire croire.

 

RÉFÉRENCES

Ce n’est pas le seul problème que j’ai résolu au cours de ma vie. Au contraire, j’ai toujours été passionné par des sujets vitaux mais mal engagés. Ainsi,  au cours de ma carrière, j’ai  été Maître de conférence à l’École Nationale d’Administration, à l’École Polytechnique, dans diverses universités et grandes écoles, Directeur de l’IPAG (où j’ai créé en France  la 1ère formation alternée), expert national de l’ANVAR, etc. Ce n’est pas un hasard !

Laisser un commentaire